LES DIFFICULTÉS DE LA VIE

LES DIFFICULTÉS DE LA VIE

La vie est constituée d’étapes qui s’enchainent les unes aux autres. Certaines sont assez souvent bien gérées, voire attendues, tandis que d’autres sont vécues comme insurmontables. Perdre un être cher, subir une maladie, assister un malade, se retrouver au chômage ou à la retraite, etc. tous ces moments peuvent être particulièrement perturbants.

Certaines personnes restent bloquées dans une étape et ne peuvent pas lâcher-prise. D’autres justement passent trop vite des étapes nécessaires pour intégrer les apprentissages du passé.

 

Quelques situations

Je pense à cette jeune femme enceinte de trois mois, presque dépressive qui se sentait  »piégée » dans un corps qu’elle ne reconnaissait pas. Elle n’avait plus d’emprise sur ce corps, ni sur les douleurs ni sur les nausées. Elle a du faire le deuil de son besoin de tout contrôler pour lâcher prise et vivre enfin une grossesse épanouie.

Si on peut faire le deuil de quelqu’un de disparu ou de présent, on peut le faire d’une situation aussi.

Cet homme d’une quarantaine d’années n’arrivait pas à être vraiment heureux. Il sentait que quelque chose l’en empêchait ou lui manquait. Il s’est senti libéré quand il a fait le deuil de son enfance douloureuse qu’il s’interdisait d’oublier. Une partie de lui inconsciente avait besoin d’une  »permission » pour profiter pleinement de la vie.

 

Chaque expérience implique des conséquences qui sont utiles de garder ou de perdre, de laisser au passé et d’en intégrer d’autres…
Même si un deuil semble  »digéré », certaines émotions inconscientes peuvent perturber sa mise en place. De la tristesse, un sentiment d’injustice, une colère peut maintenir le lien avec ce qui a été perdu.

Tel cet enfant de 10 ans qui avait perdu son papa deux ans auparavant d’une maladie. Même si le petit avait été préparé à ce départ et en avait été même soulagé, il manifestait de plus en plus de signes colère, aussi bien à la maison qu’à l’école. Le travail fait en séance a dévoilé un fort sentiment d’abandon, qui une fois reconnu et exprimé a laissé place à un comportement plus stable.

 

Avancer

Les outils l’Hypnose, l’EFT et le RITMO travaillent au niveau inconscient. Ils font en sorte que vous gardiez en vous ce qui est important d’une personne ou d’une situation. Et de laisser partir ce qui n’est plus utile, comme la tristesse, la culpabilité, la souffrance, le manque, etc.
Il est important de comprendre que faire le deuil ne signifie pas oublier, mais de passer une étape en intégrant la perte différemment pour relever la tête et avancer.

 

On peut accompagner un deuil sur :

  • une perte ou une séparation,
  • une situation inachevée,
  • un échec,
  • une croyance ou une valeur,
  • une étape professionnelle,
  • une fin d’étape difficile,
  • une maladie,
  • etc

 

J’aime particulièrement accompagner quelqu’un à faire un deuil car cela signifie qu’il a dépassé ses croyances tout en respectant ses valeurs. Tout ce qui est arrivé est toujours là, mais son regard est différent : il est apaisé et prêt à se remettre en mouvement.

Leave a comment