ADDICTION et DEPENDANCE

Quand est-on addictif ou dépendant?

Lorsqu’un comportement destiné à donner du plaisir et à éviter une tension nous donne plus de souffrance que de plaisir et que malgré tout, on continue tout de même. Voici les principales manifestations:

• un désir puissant de prendre la substance ;
• une difficulté à contrôler la consommation ;
• une poursuite de la consommation malgré les conséquences nocives ;
• un désinvestissement progressif des autres activités et obligations, au profit de cette substance ;
• une tolérance accrue et parfois un syndrome de sevrage physique

C’est plus fort que moi… je veux arrêter mais je n’y arrive pas….

Se libérer d’une addiction c’est arrêter sans compenser par autre chose.

C’est se libérer de la cause profonde responsable de l’apparition du comportement addictif. Il est possible d’arrêter la cigarette, le cannabis, l’alcool, la drogue, le sexe ou les jeux. L’essentiel est de comprendre l’utilité de ce comportement; pourquoi A a-t-elle un besoin irrépressible de manger des chips dès qu’elle rentre chez elle?… B de toujours fumer un joint avant d’aller au travail?… C de boire un verre avant de rentrer chez lui… Et si ces ‘ »rituels » ne sont pas respectés, tout devient compliqué. Avec une grande volonté, A, B ou C pourront se défaire de leur dépendance… qui s’exprimera différemment si le besoin profond n’est pas satisfait. C’est la raison pour laquelle les ex-fumeurs mangent plus ou font du sport à outrance…. L’expression du mal-être prend un autre visage. 

Le tabac: la principale demande en cabinet. Voir cette page.

Le cannabis: cette “ drogue douce “ laisse entendre qu’il y a peu d’addiction. Effectivement, bien qu’il n’y ait pratiquement pas de dépendance physique, elle est très importante au niveau psychique. Mon accompagnement est sensiblement la même que pour le tabac.

Le sucre et la nourriture: font partie des addictions les plus courantes. Les conséquences sur la santé sont problématiques. Voir cette page.

Le jeu: les jeux de grattage, de cartes ou de casino, peuvent déboucher sur des problèmes d’argent et relationnels.

L’addiction au sexe: que ce soit avec un partenaire ou aux films pornographiques, elle peut engendrer des complications et révéler d’autres troubles. Voir cette page.

L’alcool et les drogues dures: les addictions les plus difficiles à maitriser à mon sens. Leur forte dépendance physique et psychologique exigent en parallèle un suivi médical adapté pour obtenir des résultats satisfaisants.

Pourquoi devient-on addict?

Nous connaissons tous le pouvoir euphorisant de l’alcool et nombreuses drogues et leur faculté à faire oublier une réalité parfois difficile. On parle aussi du  »système de récompense » en recherche constante de dopamine et d’endorphine qui se  »dérègle ».

Une addiction peut donc avoir plusieurs rôles. La consommation de certaines substances peuvent prendre celui d’antidépresseur afin de baisser le niveau de stress ou permettre par exemple de sortir d’un comportement limitant.

Après un travail de  »confort » sur le manque physique, l’Hypnose, l’EFT et le RITMO® porteront essentiellement par la dépendance psychique. L’objectif étant de trouver à quoi sert l’objet de la dépendance. 

70 € la séance (1 h 30 environ)

Corinne Sarazin – Hypnothérapeute Marseille
07 60 45 76 04
14 rue Saint-Jacques – 13006 Marseille

Un article complet sur les addictions et dépendances.